Mon avis sur Le Bal des folles, de Victoria Mas

Capture d’écran 2019-11-17 à 13.16.19.png

Oh mon dieu, que c’est bien écrit, que c’est bien écrit, que c’est b.i.e.n. é.c.r.i.t. C’est vraiment ce qui saute aux yeux dès les premières pages de ce roman qui raconte le quotidien de Louise, Eugénie et Geneviève à La Salpetriere, hôpital parisien dédié aux « folles ». C’est poétique, précis, concis. Le résultat de ce que j’imagine être une rigueur implacable mûrie dans un écrin de poésie et de culture littéraire. Chaque mot est choisi avec soin et enrichit le texte.

Les scènes sont racontées avec force, en quelques mots on se représente tout à fait ce qui en train de se passer, un peu à la Madame de La Fayette, les sentiments puissants qui traversent les personnages nous rappellent l’écriture de Flaubert. Les descriptions sont saisissantes, la fan se Zola que je suis ne peut qu’aimer. Les dialogues sont pertinents. Et un équilibre parfait émerge du jonglage maîtrisé entre les trois. J’ai bien aimé le côté historique du récit et la critique sociologique qui en découle, je jeu du « qui est vraiment le fou ici ? ». Les changements de points de vue permettent de jouer avec cette perspective sans en abuser. J’ai aussi aimé la réflexion sous-jacente sur la perception des folles : comment sont-elles passées de sorcières à êtres fascinants ?

Bref, un récit magistral et un vrai coup de cœur que je vous conseille.

View this post on Instagram

Oh mon dieu, que c’est bien écrit, que c’est bien écrit, que c’est b.i.e.n. é.c.r.i.t. C’est vraiment ce qui saute aux yeux dès les premières pages de ce roman qui raconte le quotidien de Louise, Eugénie et Geneviève à La Salpetriere, hôpital parisien dédié aux « folles ». C’est poétique, précis, concis. Le résultat de ce que j’imagine être une rigueur implacable mûrie dans un écrin de poésie et de culture littéraire. Chaque mot est choisi avec soin et enrichit le texte. Les scènes sont racontées avec force, en quelques mots on se représente tout à fait ce qui en train de se passer, un peu à la Madame de La Fayette, les sentiments puissants qui traversent les personnages nous rappellent l’écriture de Flaubert. Les descriptions sont saisissantes, la fan se Zola que je suis ne peut qu’aimer. Les dialogues sont pertinents. Et un équilibre parfait émerge du jonglage maîtrisé entre les trois. J’ai bien aimé le côté historique du récit et la critique sociologique qui en découle, je jeu du « qui est vraiment le fou ici ? ». Les changements de points de vue permettent de jouer avec cette perspective sans en abuser. J’ai aussi aimé la réflexion sous-jacente sur la perception des folles : comment sont-elles passées de sorcières à êtres fascinants ? Bref, un récit magistral et un vrai coup de cœur que je vous conseille. #livre #lecture #lebaldesfolles #albinmichel #recit #folie #psychiatrie #paris #bookstagrammeuse #blogueuselitteraire #blog #blogueuse #livrestagram #bouquin #passionlecture

A post shared by Des Pages Et Des Lettres. (@despagesetdeslettres) on

4 commentaires sur “Mon avis sur Le Bal des folles, de Victoria Mas

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s